Vous qui arrivez sur l’un ou l’autre des quartiers de la paroisse,

Vous qui cherchez des informations sur les propositions pour les enfants, les jeunes ou les adultes,

Vous qui voulez participer à l’un ou l’autre des services de la paroisse,

Vous qui voulez-vous informer sur la vie de l’Eglise,

L’Equipe d’Animation Paroissiale (EAP) est heureuse de vous accueillir et se met à votre disposition pour répondre à vos questions.

PhotodesmembresdelEAPStJosephStGeorges

De gauche à droite : Éric Gaudy, Laurent Pagnac, Odile Gelin, Gabriel Gizard, Isabelle Bachelier, Pierre Lemaître, Marie-Françoise Guillaume, Dominique Deniaud, Laurence Denis, Michèle Matejka, Philippe Freville 

 

Notre paroisse est conduite par une équipe pastorale composée de deux prêtres : Pierre Lemaître et Emmanuel Fortineau et d'une laïque en mission écclésiale : Odile Gelin. Tous ont reçu une lettre de mission de l'évêque de Nantes (Jean-Paul James).

 

L'équipe d'animation paroissiale (photo ci-dessus) participe à la charge pastorale du curé en ce qui concerne l'animation pastorale de la paroisse.

 

Le conseil paroissiale aux affaires économiques veille à tous les besoins matériels en terme d'entretien des locaux et des équipements utiles à toutes les activités de la paroisse.

 

Pierre Lemaître

Curé

 

L'équipe

Pour que la dimension missionnaire demeure dans l'église

 

 
               Nous sommes invités à prier pour que la dimension missionnaire ne s’éteigne pas dans l’Église. Le pape François souhaite que, cette année, tout le mois d’octobre lui soit consacré. Nous commencerons donc avec le dimanche 6 octobre, jour de la messe de rentrée.
 
 
 
             Les obstacles ne manquent pas pour nous décourager d’annoncer Jésus-Christ, à commencer par la peur de déplaire à nos contemporains. Comme une personne avertie en vaut deux, il est nécessaire de prendre conscience de ces in-hibitions afin de devenir plus forts dans notre tâche d’évangélisation. Voici six obstacles qui se dressent sur notre chemin :
 
               • La première difficulté tient à notre peur d’être taxés de prosélytisme. Notre société relativiste, pour laquelle toutes les croyances se valent, comprend mal que l’on s’engage sur un chemin de foi particulier. Toutes les religions ne pos-sèdent-elles pas chacune leurs richesses ? Dans ces conditions, le plus sage ne serait-il pas de laisser chacun tranquille avec sa religion ou sans religion ?
                            
                              

lemessager

 

cliquez ici